Accueil / Cheveux

Comment entretenir ses cheveux après un défrisage

Vous vous faites souvent défriser les cheveux ? Il est clair que cela abîme beaucoup vos longueurs et risque également de nuire à la santé de votre cuir chevelu.

 

QUELS SONT LES PROBLÈMES, APRÈS UN DÉFRISAGE DES CHEVEUX ?

Les cheveux défrisés sont secs et ternes, comme s’ils avaient perdu tout ressort et toute vie. Ils sont cassant, principalement à la jonction frisé-défrisé, mais également à la base du cheveu, ce qui diminue d’autant le volume général de la chevelure.

Le cuir chevelu n’est pas épargné : il est lui aussi trop sec et souvent irrité.

Il existe de multiples traitements pour l’après-défrisage. Chacune d’entre vous a sa recette. Mais avant de parler de soins de compensation, il faut d’abord bien comprendre les bouleversements que le défrisage des cheveux a pu déclencher. En effet, ce n’est pas une opération anodine.



CONSÉQUENCE POUR LES CHEVEUX ?

Le cuir chevelu et les longueurs se dessèchent parce que les molécules d’eau qui se fixent habituellement sur les protéines n’ont plus rien pour s’accrocher. D’où : pellicules et irritations sur l’ensemble du cuir chevelu,  cheveux secs mais aussi  cassants, pointes fourchues.



QUELS SOINS DONNÉS AUX CHEVEUX DÉFRISÉS ?

Il s’agit de restaurer l’écosystème du cheveu. Écosystème dont l’équilibre a été compromis par le défrisage ! Il faut reconstruire les défenses que les cheveux n’ont plus en les hydratant en permanence.

L’hydratation consiste à apporter de l’eau au plus profond de la fibre capillaire et à l’y maintenir. Pour sceller cette eau, les meilleurs ingrédients pour cheveux défrisés sont les produits à base de protéines et vitamines végétales, lesquelles doivent être mélangées à des huiles légères et riches en acides gras essentiels (oméga 3 et 6). Exemples : huiles de germes de blé, de jojoba, d’olive, karité…

Attention !

Hydrater ne veut pas dire graisser, systématiquement et avec n’importe quoi. Certains corps trop gras empêchent le cuir chevelu de respirer, ce qui peut entraîner un surcroît de pellicules et d’irritations, parfois même une asphyxie des racines.

Author: AlphAbetA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.